Les pompiers

Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l’autorisation des auteurs du site.

En 1831, les villes sont autorisées à transformer en corps de pompiers, une fraction de la garde nationale. Selon l’annuaire de Seine & Oise, il y avait à Pussay en 1838, un commandant communal de la garde nationale, M. Brossonneau. Une lettre du maire de Pussay, datant de 1848 semble bien confirmer cette transformation. Elle est adressée au directeur de la société d’assurance mutuelle « La Banlieue »contre l’incendie « La commune de Pussay a organisé une compagnie de pompiers dans l’intention de faire l’acquisition d’une pompe de 2ème dimension. M. le Directeur de la compagnie d’assurance mutuelle, par sa lettre du 26 octobre dernier, me fait connaître que le conseil d’administration a décidé que la Compagnie participerait pour moitié  l’acquisition de cette pompe, la dépense totale étant de 880 F, soit 440 F que la commune de Pussay aurait à s’imposer; le Conseil Municipal a déjà voté à cet effet une somme de 300 F et elle espère Monsieur le Directeur que le Conseil d’administration de votre honorable Compagnie voudra bien participer pour les 140 F que la commune n’est pas en mesure de voter dans ce moment-ci, n’ayant aucun revenu, et est en construction d’une maison d’école qui va la grever d’une imposition extraordinaire de 15 000 F, malgré cela, elle voit qu’une pompe lui est indispensable ». Une souscription sera même ouverte auprès des habitants qui donneront 384 F.

Fin 1849, début 1850, la maison Thirion, fournisseur d’équipements spéciaux aux compagnies de sapeurs-pompiers à Paris et de la pompe précédente, fournit également des casques au prix 11 F, qu’il sera question de changer en 1878 pour de nouveaux modèles « tour garni, grande tenue, tel que le portent les sapeurs-pompiers de Paris ». Entre temps en 1972, la même maison conclut avec la mairie, un marché de gré à gré, pour l’acquisition de vingt-sept tuniques d’uniforme à 32 F pour l’habillement des sapeurs-pompiers.

En septembre 1866, M. Boyard démissionne et Auguste Buret est élu sous-lieutenant de la subdivision des sapeurs-pompiers.

La réorganisation des sapeurs-pompiers est définie par décret du 29 décembre 1875 et dans sa séance extraordinaire du 17 octobre 1876, le conseil municipal s’engage à subvenir pendant une période de cinq ans aux dépenses énumérées en l’article 29 du décret, pour la réorganisation des corps de sapeurs-pompiers. Il insiste sur la nécessité de maintenir la subdivision des sapeurs-pompiers, la somme de 200 F précédemment votée et l’exonération des prestations pendant cinq ans. A la suite de cette séance, une subdivision est officiellement créée dans la commune de Pussay le 24 octobre 1876 et son effectif est fixé à trente hommes.

Le 4 décembre 1876, Louis-Charles-Emile Boyard, qui avait été nommé le 4 mars 1875 par décret du président de la République sous-lieutenant à la subdivision des sapeurs-pompiers, écrit au maire « Les sapeurs–pompiers s’engageraient pour cinq ans, mais, tout en remerciant la commune de ce qu’elle a déjà bien voulu voter pour eux, ils vous demanderaient de bien vouloir proposer au conseil municipal de leur allouer par an la somme de quinze francs. Ils demanderaient également qu’on leur donnât le pantalon, mais pour aller avec la tunique qu’ils ont. Ce pantalon serait en échange de la veste de petite tenue que la commune doit leur donner. Toutefois, dans un an ou deux, la commune leur donnerait cette veste de petite tenue ».

La naissance officielle de la société de Secours mutuels des sapeurs-pompiers date du 14 décembre 1878, mais l’élaboration des statuts a commencé dès 1872. Elle a pour but de donner les soins du médecin et les médicaments aux sociétaires malades, de leur payer une indemnité pendant le temps de leurs maladies et de pourvoir à leurs funérailles.

Le 22 janvier 1855, Louis-Emile Mornas est nommé sous-lieutenant de la subdivision des sapeurs-pompiers de Pussay.

Le 13 novembre 1898, les sapeurs-pompiers renouvellent leur engagement pour cinq ans, à servir dans la subdivision des sapeurs-pompiers de la commune de Pussay. Albert Marie est alors sous-lieutenant de celle-ci. Il y a généralement à cette époque deux tambours et deux clairons dans le corps des sapeurs-pompiers et un sergent-fourrier, chargé de la distribution des vivres et des vêtements.

Le 18 décembre 1898, M. Marie Albert est reconnu comme chef de corps avec le grade de sous-lieutenant. Il est nommé à ce grade par décret du 1er décembre 1898.

Le 22 juin 1901, la commune renvoie vingt-huit fusils à percussion modèle 1842 transformé avec baïonnette, à la direction d’artillerie de Vincennes qui lui en avait envoyé vingt-neuf en prêt. Elle est donc obligée de payer 2.00 F pour ce fusil perdu, en échange de quoi, elle reçoit une semaine plus tard et toujours en prêt, vingt-neuf fusils gros modèle 1874, qui sont distribués aux sapeurs-pompiers.

Le commandement de la compagnie des sapeurs-pompiers de Pussay sera assuré par la suite par Emile Rebuffé le 19 janvier 1913 , il est nommé au grade de lieutenant par décret du 10 décembre 1912.

Le 22 décembre 1930, Edouard Corpéchot est nommé par arrêté préfectoral lieutenant chef de secteur.

Le 19 novembre 1937, Joseph Plançon est promu par arrêté préfectoral lieutenant chef de secteur.

Les pompiers de Pussay dans les années 1930.

Pompiers de Pussay vers 1930

De gauche à droite – 1er rang : Victor Fanon, Delanoue, Joseph Plançon, Corpéchot, X, Lionel Maraby

2ème rang : X, X, Emile Brot, Gardon, Joseph Brierre, Michel Pottin, Louis Quinton, Henry Ouy, X

3ème rang : X, X, Georges Jousse, Sosthène Poussineau, X, X, Jousse, X, Héron, X, X

Le nouveau chef des sapeurs-pompiers de Pussay, le sous-lieutenant Emile Brot, est nommé par décret du président de la République le 14 mars 1939. Joseph Plançon est élevé au grade de lieutenant honoraire par arrêté du préfet de Versailles en date du 13 avril.

Pompiers de Pussay

De gauche à droite – 1er rang : Georges Jousse, Guy Vandeviel, Maurice Quinton, X, Charles Fessard, Emile Brot, Joseph Plançon, Eugène Vandeviel, Georges Jousse

2ème rang : au volant André Boubouleix, Albert Samson, René Colas, René Durand, Paul Franchet

3ème rang : X, X

4ème rang : Germain Besnard, X, Pierre Magnaudet, Serge Citron, Pierre Mulard, Georges Samson

Le 26 février 1958, le commandement de la compagnie des sapeurs-pompiers de Pussay sera assuré par Robert Quinton avec le grade d’adjudant.

Pompiers de Pussay

De gauche à droite – 1er rang : André Mazure, Albert Samson, Serge Citron, Bernard Samson, Paul Franchet, Maurice Quinton, Pierre Mayaudet, René Colas

2e rang : Germain Besnard, Robert Quinton, Charles Fessard, Emile Brot, Joseph Plançon, Eugène Vandeviel, René Durand, Georges Jousse

3e rang : Guy Vandeviel, Jean Jousse, Léandre Genty, Pierre Mulard, Marcel Brossin, Georges Samson, Henri Jousse, Pierre Boubouleix

Pompiers de Pussay en mai 1961

De gauche à droite – 1er rang accroupis : Armand Pantou, René Colas, Claude Polvé, Paul Leclère

2e rang debout : Emile Brot, René Durand, Robert Quinton, Georges Samson, Léandre Genty, Louis Cintrat, André Mazure, Leymarie, X, Pierre Mulard

Le 1er mai 1971, André Mazure est nommé chef de corps avec le grade d’adjudant.

Le 1er janvier 1976, Bernard Buisson commande la Compagnie des sapeurs pompiers de Pussay jusqu’en août 1994.

Pompiers de Pussay

De gauche à droite – 1er rang accroupi : Pascal Pieters, Yannick Buisson, Pradot, Dominique Deneau, Patrice Perron, Joël Fauconnier

2ème rang debout : Robert Bineau, Gilles Olonde, Daniel Déchirat, Vincent Rebiffé, Georges Becquaert, Jean Pieters, Bernard Buisson sergent-chef

La première bourse aux cartes postales organisée par l’amicale des sapeurs pompiers de Pussay a lieu le 1 février 1987.

1ère bourse cartes postales 01 02 1987 – Illustration par Gaëtan Ader

2ème bourse cartes postales le 31 01 1988 – Illustration par Gaëtan Ader

3ème bourse cartes postales 05 02 1989 – Illustration par Gaëtan Ader

4ème bourse cartes postales 04 02 1990 – Illustration par Gaëtan Ader

5ème bourse cartes postales 03 02 1991 – Illustration par Gaëtan Ader

6ème bourse cartes postales 02 02 1992 – Illustration par Gaëtan Ader

7ème bourse cartes postales 07 02 1993 – Illustration par Gaëtan Ader

8ème bourse cartes postales 06 02 1994 – Illustration par Gaëtan Ader

1ère bourse aux cartes postales avec signatures des pompiers

.

1997

1997

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + trois =